Que voir: carte plan Istanbul

« Vielle main couverte de bagues tendue vers l’Europe » (jean Cocteau), Istanbul séduit à la fois par sa confusion et sa beauté. Elle brasse des millénaire d’histoire où civilisations orientale et occidentale se confondent, se confrontent. Carte Plan Istanbul
 

Un peu d'histoire
  Istanbul

Rien ne laisse prévoir la future splendeur de Byzance quand elle est fondée vers 660 av. J.-C., dit-on, par Byzas le Grec. Son site incomparable est à l’origine de sa fortune politique et commerciale : une péninsule longeant le détroit du Bosphore, entre la mer Noire et la mer Marmara, et séparant l’Asie de l’Europe.

En 330, l’empereur Constantin la choisit pour donner à l’empire romain une seconde capitale qui prend le nom de son fondateur, Constantinople. Quand Rome tombe sous les assauts répétés des Barbares, elle devient naturellement le centre de l’empire romain d’Orient et l’héritière de la culture antique.

Dernière ses murailles, surnommée « la reine des villes », à la croisée des grandes routes du monde connu. Parée de palais impériaux, des forums et de thermes, cette « Nouvelle Rome » attire la convoitise de sas voisins qui multiplient les incursions. En 1453, après un long siège, elle succombe à l’assaut des Turcs ottomans qui la rebaptisent Istanbul. Capitale du plus grand Etat méditerranéen, bientôt centre de l’Islam, la ville renaît une nouvelle fois. Elle enjambe le bras de mer qui la sépare de l’Asie pour se développer sur l’autre rive du Bosphore. L’unique ville au monde à cheval sur deux continents devient aussi une cité des mille et une nuit couverte de coupoles, de dômes et de palais ciselés.

Mêlés au hasard des quartiers, les remparts et les aqueducs romains voisinent avec les églises byzantines. Les palais et les harems des anciens sultans continuent de projeter l’image d’un Orient de luxe et de volupté, à proximité des mosquées lançant leurs minarets affilés au-dessus du fouillis des toits. Leurs architectes, comme Sinan, ont cherché à glorifier l’islam avec des édifices prestigieux, ainsi la mosquée Suleymaniye ou la mosquée Bleue. Mais l’immense basilique Sainte-Sophie, bâtie dans l’élan de la foi chrétienne, domine toujours la ville et reste « la merveille des merveilles ».

En 1923, Istanbul est détrônée, Le fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk, cherche se démarquer de cette ville qui s’est compromise avec les puissances d’occupation au lendemain de la défaite de 1918. Il lui préfère l’austère Ankara en Anatole, destinée à incarner un nouvel état républicain et laïc : la Turquie. Déchue, Istanbul reste fidèle à sa vocation de cosmopolitisme. Hier, les représentant de tous les peuples venus d’Europe et d’Asie y transitaient et s’y établissaient. A présent viennent s’adjoindre aux vieux citadins les émigrés d’Anatolie, les Turcs de l’ex URSS ou ceux du Turkestan chinois. Avec leurs pétrodollars, les Arabes conquirent lentement une ville qu’ils n’ont pu prendre par les armes. Et demain, peut-être, la Turquie s’ancrera plus fortement à l’ouest, si elle est intégrée à la Communauté européenne.


Que voir à istanbul
 

Que voir à Istanbul

Les endroits visiter à Istanbul pour un court séjour.
  • Le centre de l’ancienne Istanbul ; une succession de monuments ; musée Sainte Sophie, Mosquée Bleue, hippodrome, le palais engloutie (Yerebatan), le musée de l’art Ottoman.
  • Palais Istanbul: Palais Topkapi, Dolmabahce, Beylerbeyi, palais de Yildiz, Ihlamur Kasri, Maslak kasri, Kucuk su palais,  kiosk Malta,
  • Musées d'Istanbul: Sainte Sophie, Topkapi, musée archéologique, musée de la mosaïque, musée de la céramique, musée des art turcs et musulmans, d'art moderne d'Istanbul
  • mosquées; Mosquée Bleue, Suleymaniye, mosquée de Dolmabahce

Faits et dates : Istanbul

  • 657 av. J.-C. Fondation par des colons grecs venus de Mégare.
  • 324, Constantin s’installe à Byzance, future capitale de l’empire
  • romain.
  • 527/567, Règne de Justinien. Première age d’or de l’empire byzantin. Construction de Sainte-Sophie.
  • 717/843 la crise iconoclaste.
  • 1204 Prise et sac de la ville par les croisées.
  • 1453 Istanbul capitale Ottomane.
  • 1922 Abolition du Sultanat
  • 1923 Ankara, capitale de la Turquie.