istanbul
Istanbul Turquie
L'Art Byzantine,  Constantinople ancienne capitale de l'empire Byzantin.

L'Art Byzantin

Art Byzantin
art byzantin - fresque
art byzantin deux dimensions
eglise, art fresque byzantin

L'art Byzantin fut avant tout celui de Constantinople, et la Cappadoce en offre un reflet inégal, parfois très gauche, mais toujours charmant.

Ce fut avant tout un art religieux dont la mission était de glorifier Dieu et le souverain qui le représente sur terre, d'assurer   la liaison entre les mondes céleste et terrestre. Par sa spiritualité, l'art Byzantin s'oppose au sensualisme de l'hellénisme qui l'a précédé.

C'est un art de l'abstraction et non du réalisme, un art à deux dimensions. Si, dans un premier temps, il eut une fonction didactique, il se consacra surtout à rendre présente la transcendance de Dieu. Il élimine l'accidentel, l'anecdotique pour ne retenir que l'immuable, le divin. L'objectif de l'artiste est de rendre sensible le monde surnaturel par la représentation de sujets imposés. Il doit donner l'impression que l'église est habitée par Dieu et ses saints. Les personnages sont figés, les attitudes hiératiques, les regards fixes et absents, les visages sereins, car ils reflètent la vie intérieure. Ils appartiennent au monde céleste.

Dans la seconde moitié du 12e siècle, de nouveaux principes esthétiques apparaissent : Les valeurs affectives s'introduisent dans le domaine du sacre. Les personnages s'animent  s'humanisent, les drapés des vêtements s"agitent. Élégance et raffinement apparaissent. Enfin, sous les Paléologues, les effets de grandeur s'effacent au profit de scènes familières et pittoresque. L'espace se creuse, paysage et architectures meublent le décor sans que la transcendances ne disparaisse des préoccupations de l'artiste. Les fresques de Cappadoce, quant à elles, ne respectent pas à la lettre les principes de la capitale ( Constantinople ) et se caractérisent par leur sens du réel, de la vie et de la narration.

art - Byzantin